Itinéraire de notre Road Trip en Namibie

Itinéraire de notre Road Trip en Namibie

Je vous livre dans cet article l’itinéraire détaillé jour par jour de notre road trip de 2 semaines en Namibie. En complément de mon carnet de route, vous y trouverez de nombreuses informations : les routes que nous avons empruntées, nos temps de trajet et les hébergements où nous avons séjourné.

J1 : Arrivée à Windhoek

Après de longues heures de vol, nous atterrissons enfin en Namibie. Il nous faut environ 1h pour passer la sécurité et récupérer les valises, qui sont, à notre grande joie, toutes au rendez vous ! Nous retirons de l’argent à l’ATM et attendons l’autre moitié du groupe qui arrivent vers 14h. Une fois tous retrouvés, nous partons en van direction Windhoek, situé à 40km de l’aéroport, où se trouvent les bureaux de Bushlore. Nous découvrons alors les premiers paysages, et ils sont très prometteurs !

Les formalités administratives et les explications sur le fonctionnement des 4×4 et sur les équipements de camping prennent énormément de temps. Nous y restons presque 4h ! Nous avions deux voitures donc cela a peut être été plus long que d’habitude, mais je conseille tout de même de prévoir bien large.

Nous voilà alors à bord de nos monstres d’acier, en route pour l’hotel. Heureusement, les routes sont très larges dans la capitale, comme d’ailleurs dans tout le pays.

Vue du Hilltop Guesthouse

Hilltop Guesthouse, Windhoek

L’hôtel est très bien, les chambres sont spacieuses et propres, et la vue sur la ville est superbe. Le petit déjeuner, servi en terrasse, est parfait : très bon et très complet. Et cerise sur le gâteau, le personnel est vraiment charmant. Je recommande !

J2 : En route vers le désert !

Après un bon ravitaillement au supermarché SuperSpar Maerua de Windhoek et un arrêt à la station service pour faire le plein, nous partons à la découverte de nos premières pistes. Nous bifurquons de suite sur la C26, et nous ne le regrettons pas ! La piste est en bon état et les paysages sont superbes. Le loueur nous ayant conseillé de baisser la pression des pneus à 2 bars sur les gravel road, nous nous exécutons. Ne roulant quasiment que sur des Gravel, nous conserverons cette pression presque tout le temps. Nous découvrons alors un très beau décor vallonné et croisons nos premiers animaux. Au kilomètre 90, nous passons le tropique du Capricorne. Peu avant d’arriver au camping, nous franchissons le Spreeshoogte Pass, d’où la vue est grandiose.

Première piste en Namibie entre Windhoek et Gecko Camp

Nous découvrons les joies du camping et nous nous familiarisons avec notre matériel au merveilleux emplacement « Eagle » de Gecko Camp. Cette première nuit nous laissera des souvenirs vraiment inoubliables : faire pipi devant la savane, admirer un coucher du soleil splendide et y surprendre des chevaux sauvages galopant au loin, contempler les étoiles sous un ciel d’une clarté sans égale, se faire réveiller par les bruits d’un phacochère venu chercher les restes de nourriture (mi-fascinée mi-terrifiée). Bref, un camping unique, à ne surtout pas manquer !

Vue au petit matin à Gecko Camp
Panneau Eagle Camp au camping Gecko en Namibie
Nos 4x4 dépliés en mode camping à Gecko Camp
Douche et toilettes du Eagle Gecko Camp

Routes empruntées : C26 sur 98km – D1265 sur 30km – D1261 sur 23km – D1275 sur 30km.
Temps de trajet : 4h30, incluant une pause déjeuner de 30-45 min et un arrêt photo au Spreeshoogte Pass.

Vue sur la savane depuis les toilettes de Eagle Camp

Gecko Camp - Eagle campsite, Solitaire

Un vrai coup de coeur pour cet emplacement magnifique niché en haut d'une petite montagne, avec une vue imprenable sur la savane, où l'on se sent seuls au monde (les campings sont tous très éloigné les uns des autres), et qui possède des commodités parfaites (vrais WCs, lavabos, braai, douche chauffée, etc.) ! Le camp propose également des tentes permanentes à plusieurs étages qui semblent très prometteuses !

J3-J4 : Deux jours au coeur du désert du Namib

Cet ensorcelant désert méritait bien qu’un article complet lui soit spécialement consacré. Retrouvez donc mon guide pratique, mes incontournables et mon récit complet de nos deux jours dans le désert ici.
Voici quand même un bref résumé de nos deux jours dans le Namib.

J3 : Premier jour dans le Namib: Solitaire, Sesriem Canyon et Dune Elim

Après un réveil magique devant le lever du soleil, et un premier repliage de tentes légèrement timide, nous partons pour Solitaire et son célèbre Apple Pie. La petite bourgade aux allures de Bagdad Café tient toutes ses promesses. Son décor est digne d’un film hollywoodien et ses pâtisseries sont délicieuses.

Vieille voiture abandonnée à Solitaire
La célèbre boulangerie de Solitaire
Petit arbre dans le canyon de Sesriem
Paysage de Sesriem canyon

Le petit déjeuner englouti, nous reprenons ensuite la route direction Sesriem. Après nous être enregistrés au camping et avoir trouvé, non sans difficulté, notre emplacement, nous décidons d’aller visiter le Canyon de Sesriem. La ballade est agréable et cela fait du bien de marcher un peu.

Le soir, nous effectuons la magnifique ascension de Elim Dune au coucher du soleil. Un changement de roue improvisé s’invite également dans le planning, et les garçons s’en sortent comme des pros ! Nous dînons au restaurant du camping, qui se révèle tout à fait correct et agréable, puis nous couchons tôt pour préparer notre réveil matinal du lendemain.

Coucher de soleil à Elim Dune
Un oryx à Elim Dune dans le désert du Namib

Routes empruntées : D1275 sur 20km – C14 sur 10km – C19 sur 70km – D826 sur 12km
Temps de trajet : 1h30-2h.

Un emplacement de camping à Sesriem

Sesriem Campsite, Sesriem.

Un camping qui présente l'immense avantage de se trouver à l'intérieur du parc (voir mon article sur le désert du Namib). Les emplacements sont assez grands et possèdent un bel arbre central apportant une ombre salutaire en pleine journée. Le restaurant est très sympa. Mention spéciale pour le super serveur, qui nous a été de très bon conseils !

J4 : Deuxième jour dans le Namib: Big Daddy et Dead Vlei

Le lendemain, lever très matinal pour cette deuxième journée dans le désert. Au programme : découvrir les superbes dunes à la lumière de l’aube, effectuer l’ascension de Big Daddy et se promener au milieu des arbres morts du très célèbre Dead Vlei. Une journée unique, que je raconte en détail dans cet article.

Deux oryx dans le désert du Namib
Les dunes du désert Namib
Le plus célèbre acacia de Dead Vlei
Big Daddy vue du parking

Nous reprenons ensuite la route en direction du Moon Mountain Lodge, pour un après midi farniente dans un cadre exceptionnel. Nous avons eu un vrai coup de coeur pour ce superbe lodge. Retrouvez mon article qui lui est tout spécialement consacré [article en cours d’écriture].

Routes empruntées : Route du Parc sur 130km (A/R) – D826 sur 12km – C19 sur 42km.
Temps de trajet : 3h30 (incluant l’A/R vers Big Daddy et Dead Vlei).

Bungalow du Moon Mountain Lodge

Moon Mountain Lodge, Solitaire.

Ce lodge est une vraie perle en plein coeur du désert. Perché à flanc de colline, il offre une vue parfaite sur les Naukluft Mountains. Les bungalows sont très confortables et spacieux, la salle de bain est immense, et la literie est très bonne. Le coucher du soleil depuis la salle du restaurant est sublime. Mention spéciale pour les petites attentions inégalées de la part du personnel. On recommande à 100% !

J5 : En route pour Walvis Bay

Cette journée est consacrée au ralliement de la côte Atlantique. De superbes paysages se succèdent et ne se ressemblent pas : savane, montagnes, canyons et paysages lunaires. Nous repassons par le fameux tropique du Capricorne ainsi que par le très beau Guiseb Pass.
La deuxième moitié du trajet est par contre assez monotone : une route droite filant à perte de vue sur un paysage complètement nu.

Paysage sur la route entre Sesriem et Walvis Bay
Vue de la savane depuis les pistes de Namibie
Sur les pistes de Namibie entre Sesriem et Walvis Bay
Paysage de Namibie

En se rapprochant de Walvis Bay, une tempête de sable nous surprend. Il recouvre tout et réduit la visibilité au minimum. L’atmosphère est incroyable, les images du film Interstellar me reviennent. Nous avons vraiment le sentiment d’être arrivés dans un autre monde.

Nous arrivons enfin à Langstrand et découvrons ce qui sera notre pied à terre pour les deux prochaines nuits. On en profite car c’est la seule étape où nous restons deux nuits au même endroit.

Routes empruntées : M36 sur 88km – C14 sur 156km – B2 sur 17km
Temps de trajet : 3h30-4h

Vue depuis la villa Oceana View

Oceana View, Langstrand.

Une superbe villa sur la plage : spacieuse, confortable, lumineuse et très propre. Florène, notre hôte, a été adorable et très attentive. Je recommande cette maison si vous désirez un endroit calme où vous reposer ! Un seul bémol : la localisation. Située à Langstrand, à mi distance de Walvis Bay et Swakopmund, son emplacement semble pratique pour les visiter. Mais après une longue route, nous n’avions pas très envie de reprendre la voiture, et n’avons donc pas vraiment pu voir ces deux villes.

J6 : Excursion guidée vers Sandwhich Harbour

Une journée à la découverte de la partie Ouest du Namib qui, même si elle m’a un peu déçu, reste un incontournable à ne pas manquer !
Vous pouvez lire mon récit de l’excursion ici [article en cours d’écriture].

Les flamants rose de Walvis Bay
Un springbok à Sandwich Harbour
Une otarie à Sandwich Harbour
Le désert du Namib se jette dans la mer à Sandwich Harbour

J7: Ballade au Spitzkoppe

Nous quittons la côte après un petit déjeuner à Swakopmund. Notre prochaine destination : le Spitzkoppe !

Retrouvez mon article dédié à ce sublime endroit : le Spitzkoppe : guide pratique et récit détaillé.

Afin d’y passer le plus de temps possible, nous choisissons la route la plus rapide. Cependant, si votre planning est plus large, d’autres itinéraires sont possibles. Je les détaille dans l’article, à la rubrique « Comment s’y rendre ?« .

Nous arrivons à destination en début d’après midi. Un immense bloc granitique semblant avoir poussé de nulle part se dresse devant nous. C’est un endroit vraiment idéal pour les marcheurs, où il fait bon de se perdre dans le dédale de roches.

Nous décidons de faire un tour accompagnés d’un guide du Lodge. Au programme : les peintures rupestres du Golden Snake et du Small Bushmen Paradise, et la fameuse arche naturelle. Le tour est sympa car il nous permet d’avoir de nombreuses explications, mais peut néanmoins tout aussi bien se faire en autonomie.

Le Spitzkoppe
L'arche du Spitzkoppe
Paysage du Spitzkoppe
Un superbe Calaos au Spitzkoppe

Nous croisons nos premiers zèbres, faisons la connaissance de toute une famille de damans des rochers et rencontrons notre premier Zazou, alias le calaos du Roi Lion.

Un magnifique coucher de soleil clos en beauté cette superbe journée.

Routes empruntées : B2 sur 130km – D1918 sur 18km – D3716 sur 12km
Temps de trajet : 2h

Le cadre magique du Spitzkoppen Lodge

Spitzkoppen Lodge, Spitzkoppe.

Nous avions réservé une nuit dans le somptueux Spitzkoppen Lodge, ouvert assez récemment et dont les constructions se fondent à merveille dans le décor. C'est le lodge le plus cher de notre séjour, mais il offre des prestations vraiment haut de gamme. Le camping est également une excellente option (que nous choisirons surement la prochaine fois) : ses emplacements au milieu des formations rocheuses offrent un cadre magique.

J8: Entre Spitzkoppe et Brandberg

Levés aux aurores afin de profiter un peu plus de ce décor de rêve. Nous souhaitons nous dégourdir les jambes, et quel meilleur endroit que les superbes formations rocheuses du Spitzkoppe !

Panoramique du Spitzkoppe
Vue de haut au Spitzkoppe
Jolie vue du Spitzkoppe à l'aube

Après cette ballade matinale, nous rentrons au lodge pour un copieux petit-déjeuner, puis mettons le cap vers la première étape de nos deux jours dans le Damaraland : le Brandberg White Lady Lodge.

Retrouvez mon article complet sur le Damaraland ici [article en cours d’écriture].

Nous arrivons à destination vers 13h. Juste le temps de nous enregistrer, de choisir un emplacement de camping et nous repartons à la réception pour notre activité du jour : le Game Drive des éléphants du désertNous embarquons alors à bord d’un véhicule de safari, puis partons suivre le lit asséché de la rivière Ugab, avant de tomber nez à nez avec un trompeau d’une dizaine d’éléphants. Nous restons environ 2h à les photographier.

Eléphant du désert vue de prêt au Brandberg
Un singe au Brandberg
Une mère et son bébé éléphant au Brandberg
Un bébé éléphant au Brandberg

Nous finissons l’après midi au bord de la piscine du Lodge, qui est également accessible aux campeurs. Après un joli coucher de soleil, nous dînons au restaurant. Le repas est correct, mais sans plus. Au moment du dessert, le personnel se regroupe et entame des chants Damaras, la fameuse langue des clics. 

Routes empruntées : D3716 sur 12km – D1930 sur 79km – M76 sur 10km – D2359 sur 14km
Temps de trajet : 2h

Le camping du White Lady Lodge

Camping du White Lady Lodge, Brandberg

Ce camping est agréable sans être exceptionnel. Ses emplacements sont plutôt grands, bien ombragés et disposent du minimum. A noté que les campeurs ont accès à l’ensemble des infrastructures du lodge (bar, restaurant, piscine etc.). L’intérêt principal du camping est sa proximité avec le site de gravures pariétales de la White Lady, et des éléphants du désert de l’Ugab, qui rendent d’ailleurs régulièrement visite aux campeurs. Si vous ne campez pas, des chambres très simples sont également disponibles.

J9: Au coeur du Damaraland, de Twyfelfontein au Grootberg

Lever très matinal afin de tenir le programme chargé de la journée. Cap sur Twyfelfontein, que nous atteignons après 3h de très belle route à travers le Damaraland.

Cette étape nous permet de découvrir les fameuses gravures rupestres des Bushmen. Le chemin que nous empruntons est celui du “Lion Man’s trail”, qui dure 1h environ. Le cadre de la ballade est somptueux, et les gravures sont superbement préservées. 

Paysage de Twyfelfontein
Gravures rupestres à Twyfelfontein
Gravures rupestres dans le paysage de Twyfelfontein
La célèbre gravure "Lion man's" de Twyfelfontein

Après la visite, nous pique-niquons rapidement au petit bar aménagé à l’accueil du site, avant de reprendre la route pour rejoindre le Grootberg. Là encore, les paysages traversés sont renversant. Nous croisons nos premières girafes ainsi que 3 zèbres, j’en suis toute émue !

Nous arrivons au Grootberg après 2h-2h30 de route. Le tableau qui se dresse devant nous est étincelant de beauté. Le lodge est situé sur les flancs d’un magnifique canyon aux couleurs flamboyantes.

L'arbre du Grootberg Lodge
Vue depuis le Grootberg Lodge
Des pigeons à la piscine du Grootberg Lodge

En fin d’après midi, on nous interpelle pour nous proposer d’aller voir des lions qui rôdent en ce moment aux abords du lodge. Très étonnés et complètement excités, nous montons dans un des véhicules de safaris et découvrons finalement trois superbes lionnes, dans un cadre époustouflant. Les surprendre dans leur habitat naturel, à la tombée de la nuit, est un moment vraiment intense. L’un des plus forts du voyage !

Trois lionnes aux alentours du Grootberg Lodge
Une lionne aux alentours du Grootberg Lodge

Nous finissons la soirée par un bon dîner au lodge.

Routes empruntées :
  – Du Brandberg à Twyfelfontein : D2359 sur 14km – M76 sur 60km – D2612 sur 63km
  – De Twyfelfontein au Grootberg : D2612 sur 15km – C39 sur 109km
Temps de trajet :
  – Du Brandberg à Twyfelfontein : 3h
  – De Twyfelfontein au Grootberg : 2h

Les maisonnettes du Grootberg Lodge

Grootberg Lodge, Grootberg

Un lodge à l’emplacement plus qu’exceptionnel, situé sur les flancs du canyon de l’Etendeka. La vue est à couper le souffle et les bungalows sont très mignons. L’été, il doit être particulièrement agréable de se rafraîchir dans la piscine. De nombreuses activités permettant de jouir de la nature exceptionnelle du Grootberg sont proposées par le lodge. Si vous préférez dormir sous la tente, un camping géré par les mêmes propriétaires est situé 27 km plus loin sur la C40. Je ne l’ai personnellement pas visité, mais les photos sont très attirantes. Les activités du lodge sont de plus ouvertes aux campeurs.

J10: En route pour Etosha

Ce matin, nous profitons une dernière fois du décor de rêve du Grootberg, avant de repartir en direction du parc national d’Etosha. Une piste nous permet dans un premier temps de rejoindre Kamanjab, où nous faisons quelques courses et refaisons pour la dernière fois le plein (nous avons un très gros réservoir de 200L et nous devons le rendre rempli au quart). A la supérette, nous croisons une dame Himba et une dame Herero. Elles sont très belles dans leurs tenues traditionnelles, qui leur donnent une superbe prestance.

Nous profitons également de ce break pour déjeuner. Nous trouvons un petit restaurant servant entre autre des snacks rapides : le Melissa’s Guesthouse. La cuisine est simple mais bonne et la terrasse ombragée est très agréable. Si vous souhaitez faire une petite pause déjeuner sur le trajet vers Etosha, je recommande cet endroit.

De retour sur la route, nous avons le choix entre plusieurs itinéraires pour nous rendre à Okaukuejo. Nous choisissons la tar road (goudronnée) afin d’arriver le plus rapidement possible. La route est très roulante, et nous avalons rapidement les kilomètres. De chaque côté se dressent d’immenses termitières, et de nombreux phacochères jonchent les bas cotés.

Nous arrivons finalement au Parc National d’Etosha vers 16h. Retrouvez mon article entièrement consacré à ce superbe parc. Vous y trouverez toutes les informations utiles à l’organisation de votre séjour là-bas, ainsi qu’un récit détaillé des plus beaux moments que nous y avons vécu.

Dès notre arrivée, nous sommes accueillis par un gigantesque troupeau d’éléphants.

Après nous être enregistrés et avoir pris possession de notre emplacement de camping, nous allons directement au superbe point d’eau qui fait toute la popularité d’Okaukuejo.

Nous y assistons à une lente mais passionnante parade de girafes. Après dîner, nous revenons au point d’eau, qui est éclairé afin de permettre l’observation des animaux de nuit. Nous y surprenons deux rhinocéros

Deux girafes et un arbre à Okaukuejo Etosha
Rhinoceros et girafe de nuit à Okaukuejo Etosha
Des girafes emmêlées à Okaukuejo Etosha
Deux girafes et leur reflet dans le trou d'eau d'Okaukuejo Etosha

Encore de belles rencontres qui laissent rêveurs pour les deux jours à venir.

Routes empruntées : C40 sur 250km – C38 sur 105km
Temps de trajet : 4h

Trou d'eau d'Okaukuejo à Etosha

Okaukuejo Camp, Etosha

Okaukuejo est le camp le plus grand et le plus fréquenté du parc. Il est notamment très apprécié des voyageurs grâce à son superbe point d’eau illuminé la nuit, qui amène de nombreux animaux. Il est fréquent d’y observer girafes, rhinocéros, éléphants et même lions. Plusieurs types d’hébergements y sont proposés : camping, bungalows et bungalows de luxe avec vue sur le point d’eau. Le camping est assez "classique" et présente peu de charme.

J11: Etosha, de Okaukuejo à Halali

Pour notre première journée à Etosha, nous parcourons les points d’eau situés entre les camps d’Okaukuejo et d’Halali. 

Les scènes auxquelles on assiste sont irréelles et magnifiques : des centaines d’animaux, girafes, Oryx, se regroupent autour de quelques oasis. 

Je ne me lasse vraiment pas de les photographier. Ils sont tellement photogéniques ! Mes sujets préférés sont les zèbres, avec leurs belles rayures blanches et noires qui contrastent superbement sur le paysage.

Une diversité incroyable d'animaux à Gemsbokvlakte
Un springbok à Etosha
Trois zèbres en rang d'oignons à Etosha
Deux zèbres au milieu des springboks à Etosha

Ne manquez surtout pas les points Nebrownii et Gemsbokvlakte. Ils sont artificiels, ce qui pourrait leur enlever un peu de charme, mais la profusion et la diversité des animaux qui s’y regroupent est vraiment impressionnante. 

Nous finissons la journée au camp d’Halali, qui possède également un joli point d’eau éclairé. Deux rhinocéros nous y accueillent dignement.

Deux rhinocéros à Halali
Une mère rhinocéros et son fils à Etosha

Des rhinocéros à Halali, Etosha

Halali Camp, Etosha

Halali camp est situé à mi-chemin entre Okaukuejo et Namutoni. A peine plus intimiste qu’Okaukuejo, il offre également les deux types d’hébergement : camping et lodge. Son point d’eau est beaucoup plus petit, mais il possède un charme plus sauvage. De plus, des léopards viennent paraît-il s’y abreuver régulièrement.

J12: Etosha, de Halali à Namutoni

Ce deuxième jour est consacré à la découverte des points d’eau situés entre les camps d’Halali et de Namutoni.

La journée, qui commence très doucement – nous ne croisons d’abord que peu d’animaux – nous réserve finalement la plus belle rencontre de notre séjour : trois magnifiques guépards nichés à l’ombre d’un arbre !

Trois guépards à Etosha
Des éléphants à Etosha
Etosha Pan
Trois guépards à Etosha

En plus de cette merveilleuse surprise, nous avons également la chance de trouver une très belle troupe d’éléphants, et d’admirer la superbe étendue blanche du pan salé d’Etosha

Après un dernier détour vers quelques très jolis points d’eau, nous quittons le parc et rejoignons notre hébergement du soir : le Mokuti Lodge.

Mokuti Lodge

Mokuti Lodge, Etosha

Beau lodge situé à l’extérieur du parc d’Etosha, mais tout proche de l’entrée de Namutoni. Bien que le complexe soit assez grand, il reste charmant, avec de jolies chambres très confortables. Des animaux se baladent en liberté dans l’enceinte du Lodge. Le repas est bon. Pensez à réserver votre table à votre arrivée si vous désirez être installés dehors.

J13: Cap au sud vers Windhoek

Le voyage arrive presque à son terme. C’est donc un peu triste que nous quittons Etosha et reprenons la route en direction de Windhoek.

En chemin, nous décidons de faire une pause déjeuner à Otjiwarongo. Nous dénichons un petit restaurant avec une jolie terrasse : le Kameldorn Garten and Restaurant. Le cadre est agréable et la nourriture bonne, je recommande.

Nous repartons ensuite et arrivons en fin d’après midi à l’Omatozu Safaris Camp, niché au coeur d’une réserve privée. Des « Game Drives » sont possibles, mais aussi une très jolie promenade à pied. Après de longues heures de route, c’est l’option que nous choisissons. Sur le chemin, nous rencontrons une girafe et son girafon. C’est incroyable de les croiser alors que nous sommes à pied. Nous ressentons un mélange de fascination mais aussi de légère anxiété. La ballade débouche finalement sur une très jolie vue.

Termitière à Omatozu Game Farm
Vue depuis l'Omatozu game walk
Une girafe à Omatozu Camp
Randonnée à Omatozu Game Farm

Après un superbe dernier coucher de soleil, nous dînons un délicieux repas dans la très jolie salle commune du lodge.

Routes empruntées : C38 sur 24km – B1 sur 260km jusqu’à Otjiwarongo. Puis B1 sur 154km
Temps de trajet : 2h50 jusqu’à Otjiwarongo, puis 1h30.

Les tentes d'Omatozu Camp

Omatozu Safari Camp

Ce charmant camping est situé en plein cœur d’une réserve privé. Il propose des emplacements classiques ainsi que trois tentes « de luxe », très confortables et décorées avec goût. Pour notre dernière nuit, c’est l’option que nous avions choisi. La petit salle commune est très agréable et le repas délicieux. Une excellente dernière étape avant le retour à Windhoek.

J14: La fin d'un beau voyage

Ça y est, c’est le dernier jour de cette incroyable aventure. Nous reprenons la route en direction de l’aéroport de Windhoek, et arrivons sans encombre à destination à l’heure prévue.

Nous remettons une lichette d’essence dans le réservoir pour qu’il soit au même niveau que nous l’avion eu, puis retrouvons les employés de Bushlore pour la restitution des véhicules.

Heureusement, nous avions pris les assurances complémentaires lors de la location. Au final, nous aurons eu deux crevaisons (une par voiture), un pare-brise fendu et un amortisseur abîmé. Je conseille donc à tous de bien souscrire à ces assurances : les pannes sont nombreuses et les véhicules beaucoup sollicités.

Routes empruntées : B1 sur 100km puis B6 sur 40km.
Temps de trajet : 1h45.

Et maintenant, à vous de jouer ! Construisez votre itinéraire, et partez pour un voyage inoubliable !

Vous avez aimé cet article ? Epinglez-le sur Pinterest !

Epingle Pinterest Road Trip en Namibie
Epingle Pinterest Road Trip en Namibie
Epingle Pinterest Itinéraire Namibie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *