Namibie : Le Spitzkoppe

Panoramique du Spitzkoppe

Le Spitzkoppe est une formation granitique impressionnante, qui fera le bonheur des marcheurs et des photographes. C’est une super étape entre Swakopmund et le Brandberg, où il fait bon de se perdre dans le dédale de roches. 

Je vous donne ici toutes les infos qui me paraissent utiles, et je vous raconte notre expérience au cœur du Spitzkoppe.

Guide pratique

Plusieurs routes permettent de rallier le Spitzkoppe :

La plus rapide

Faute de temps, et pour profiter un maximum du Spitzkoppe, c’est l’option que nous avons choisi. Il suffit de prendre la route B2 goudronnée et très roulante, pendant une centaine de kilomètres, jusqu’à l’intersection avec la D1918. Continuez ensuite sur la piste D1918 sur 18km, puis bifurquez sur la D3716, pour encore 15km.
Comptez environ 1h45 pour le trajet complet.

La plus belle

Via la « Welwitschia Drive », qui permet d’admirer les Welwitschia Mirabilis, des plantes pouvant vivre jusqu’à 2000 ans, et de passer par le « Moon landscape », des paysages lunaires qui semblent extraordinaires. Comptez environ une demi journée (4h) pour rallier Swakopmund au Spitzkoppe via ce chemin. Un permis est nécessaire pour emprunter cette route, car elle est située dans le parc du Naukluft. Vous pouvez l’acheter bureau de Namibia Wildlife Resort, situé à Swakopmund.

La route océanique

Une autre possibilité est d’emprunter la route C34 longeant l’océan à travers la partie sud de la côte des Squelettes, jusqu’à Cape Cross, un site fréquenté par plus de 80 000 otaries à fourrure. Il faut ensuite revenir sur ses pas, puis bifurquez sur la D1918, et enfin la  D1925. D’après mes informations, comptez entre 4 et 5h pour le trajet total (sans la visite).

Deux options s’offrent à vous :

Le Spitzkoppen Lodge

Superbe lodge situé dans un cadre magique, en plein cœur du site du Spitzkoppe. Il a été ouvert assez récemment et propose de jolis bungalows double qui se fondent à merveille dans le décor. Le tarif d’une nuit est élevé (nous avons fait une folie pour ce lodge, qui est le plus cher de notre voyage), mais ses prestations sont vraiment exclusives. Le Lodge propose également des tours guidés en voiture, vélo ou à pied, qui permettent de découvrir les principaux points d’interêt du site : peintures rupestres, arche naturelle, « natural pool » etc. Certains de ces points d’interêt sont d’ailleurs situés dans une partie privée du lodge, dont seuls les pensionnaires ont accès. Cependant, si vous n’y logez pas, ne vous inquiétez pas, vous ne raterez pas le plus important !

Le camping

Egalement une excellente option, et beaucoup plus accessible ! Ses emplacements sont parfaitement placés, en plein cœur des formations rocheuses. Certains d’entre eux sont néanmoins mieux que d’autres, car plus isolés. J’ai lu qu’il était possible de les réserver à l’avance, mais je n’ai cependant pas confirmé l’information.

Voici la carte du Spitzkoppe. J’y ai notamment entouré les principaux points de vue dont je parle dans l’article, ainsi que la porte délimitant la zone réservée au lodge.

Les emplacements de camping sont également précisés.

Le récit de notre séjour au Spitzkoppe

Après un petit-déjeuner à Swakopmund, nous prenons la route en direction du Spitzkoppe. Afin de savourer le plus possible sur place, nous décidons de suivre l’itinéraire le plus court. Il débute par une route goudronnée sur laquelle nous avalons vite les kilomètres. Peu avant l’intersection avec la piste, nous commençons à apercevoir un gros bloc rocheux sur notre gauche. C’est le Spitzkoppe, qui semble avoir poussé de nulle part. Plus nous nous en approchons, plus ses contours se dessinent, et ses beautés se révèlent.

Arrivés aux pieds du monstre granitique, nous prenons la direction du lodge. Nous trouvons la porte d’entrée et, après vérification par le garde de service de notre réservation, nous pénétrons dans la zone privée exclusivement réservée aux clients du lodge. Une piste continue ensuite sur plusieurs kilomètres avant d’atteindre l’établissement.

Nous sommes déjà conquis par l’endroit, qui nous offre un spectacle naturel superbe. Nous croisons aussi nos premiers zèbres ! Nous apprendrons par la suite qu’ils ont en fait été re-introduits dans le parc, mais nous sommes tout de même très heureux de les voir.

Le Spitzkoppe

Les zèbres du Spitzkoppe
Deux zèbres au Spitzkoppe

Nous découvrons alors notre hébergement pour la nuit : une dizaine de superbes bungalows à la décoration élégante et qui se fondent à merveille dans le décor ! Une passerelle serpentant entre les rochers aux formes extravagantes nous permet d’y accéder, et, comble du luxe, des voiturettes sont utilisées afin d’apporter les bagages jusqu’à leurs destinations finales. Je trouve personnellement ce détail un peu « too much », mais cela étant dit, le standing est là, on ne peut pas le nier !

La passerelle du Spitzkoppen Lodge
Les bungalows du Spitzkoppen Lodge
Le cadre magique du Spitzkoppen Lodge
Les chambres du Spitzkoppen Lodge

Le restaurant et sa petite piscine sont aussi très agréables. Il ne fait pas assez chaud pour s’y rafraichir en Septembre (en tout cas pas pour moi !), mais cela doit être vraiment appréciable en été.

Nous y faisons la connaissance de toute une famille de Damans des rochers et rencontrons notre premier Zazou, alias le Calaos du Roi Lion.

Un superbe Calaos au Spitzkoppe

L'arbre du Spitzkoppen Lodge
Deux dammans des rochers

Nous décidons ensuite de faire un tour accompagné d’un guide du Lodge. Au programme : les peintures rupestres du Golden Snake et du Small Bushmen Paradise, et la fameuse arche naturelle. Le tour est sympa car il nous permet d’avoir de nombreuses explications sur le site, les peintures et les populations locales. Il peut néanmoins tout aussi bien se faire en autonomie.

Le tour commence par un arrêt tout prêt d’une des bûtes granitiques, avec l’espoir d’y surprendre un léopard. Nous scrutons pendant de longues minutes, mais nous n’apercevons finalement rien. Dommage !

Nous repartons doucement et déambulons dans le parc.

Paysage du Spitzkoppe
Paysage du Spitzkoppe
Un zèbre du Spitzkoppe
Paysage du Spitzkoppe

Régulièrement, le 4×4 s’arrête et le guide sort afin de nous fournir explications et commentaires. C’est vraiment intéressant. Nous en apprenons notamment beaucoup sur les différentes tribus locales : les Damaras, les Hereros, les Namas et les Himbas.

Nous parvenons alors au premier point d’intérêt du tour : le Golden Snake.

Peinture rupestre du Golden Snake au Spitzkoppe
Peinture rupestre du Golden Snake au Spitzkoppe

Le guide nous avait expliqué que pour des raisons de préservation des peintures, cette peinture n’était accessible qu’en étant accompagné. En effet, aucun panneau ne l’indique. Je pense toutefois qu’en ayant sa position sur la carte il est tout à fait possible de le trouver par soi même. Il se trouve par contre à l’intérieur de l’enceinte réservée au Lodge, donc si vous êtes en camping, vous ne pourrez pas le voir.

Nous continuons ensuite le tour et sortons de l’enceinte privée. Nous passons près des premiers emplacement de camping, ils sont vraiment supers !

Pour notre 3ème arrêt, nous visitons la célèbre arche naturelle.

L'arche du Spitzkoppe

Elle est très belle, mais malheureusement, il est difficile d’en profiter car l’endroit est noir de monde (ok, j’exagère un peu, mais quand même !) : des touristes étrangers (dont un groupe particulièrement peu aimable), mais aussi semble t’il de nombreux locaux. On est samedi, peut être viennent ils en week-end au Spitzkoppe !

Nous finissons le tour par le Small Bushmen Paradise : plusieurs peintures illustrent la vie quotidienne des Bushmens : zébres, rhinocéros, etc.

Peinture rupestre de zèbre au Spitzkoppe
Les peintures rupestres de Bushmen paradise au Spitzkoppe

Coucher de soleil au Spitzkoppe

Cette belle journée s’achève autour d’un verre devant un magnifique coucher de soleil, et un repas bien copieux au restaurant du Lodge.

Le lendemain matin, nous nous levons aux aurores afin de profiter un peu plus de ce décor de rêve. Nous souhaitons nous dégourdir les jambes, et quel meilleur endroit que les superbes formations rocheuses du Spitzkoppe !

Après un somptueux lever de soleil, nous nous mettons en route.

Lever de soleil au Spitzkoppe

Nous retournons d’abord à l’arche pour en profiter plus intimement. Nous ne sommes pas tout à fait seuls, d’autres ont eu la même idée, mais l’endroit reste tout de même bien plus calme que la veille. C’est agréable de revoir l’endroit sans se sentir oppresser par une horde de touristes.

L'arche du Spitzkoppe à l'aube
Jolie vue du Spitzkoppe à l'aube
Les couleurs matinales du Spitzkoppe

Nous continuons ensuite vers d’autres coins. Notre objectif est de réussir à grimper un peu afin de contempler ce sublime endroit de haut. Nous parvenons à nous frayer un chemin sur l’un d’eux. Comme nous savons que des léopards vivent dans le coin, nous sommes attentifs à tout indice de leur présence. Malheureusement (ou peut être heureusement), nous n’en croisons aucun. La vue depuis les hauteurs, sublimée par les douces couleurs du matin, est splendide. C’est émouvant d’être seuls au milieu de ce fabuleux paysage.

Le Spitzkoppe à l'aube
Grimper au sommet d'un rocher au Spitzkoppe
Une marche matinale au Spitzkoppe
Vue de haut au Spitzkoppe

Le programme de la journée étant bien chargé (un Game Drive nous attend au Brandberg Lodge), il nous faut finalement faire demi-tour et rentrer au lodge. Après un savoureux petit-déjeuner bien mérité, nous quittons, un peu à regret, l’incroyable Spitzkoppe.

Vous avez aimé cet article ? Epinglez-le sur Pinterest !

Epingle Pinterest Spitzkoppe et zèbres
Epingle Pinterest L'arche du Spitzkoppe
Epingle Pinterest Spitzkoppe et ses roches granitiques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *